Florence Rougny |

/ / /  Cool Globes Marseille 2010 : : :  événement mi-artistique / mi-commercial, importé des États-Unis et organisé en France pour la première fois  / / /
+ + + + + + + + + + + + + +  Conception opérée en binôme avec Jacques 2 Chabannes, pour la société TWINS (sous l’appellation de KOLLECTIV’MODE)  / / /

Le principe est le même que pour la Cow Parade, à laquelle nous avions déjà participé (2006) sauf que, la vache est ronde,  cette fois, et qu’on l’appelle globe. Les artistes (locaux, en principe) fournissent des projets. Ces projets sont retenus (ou pas) par des investisseurs issus d’horizons divers et variés (entreprises, collectivités, particuliers…). Ces investisseurs achètent une vache, ronde et blanche, tandis que l’artiste, lui, est censé la rendre moins ronde, moins blanche, voire même, de lui appliquer un concept. Par la suite, ben… On rebelote : inauguration… bla-bla… exposition dans la ville… re-bla… et vente aux enchères finale au bénéfice d’une association caritative qui récupère 50% du prix de la vente, les organisateurs et investisseurs se partageant les autres 50%… Faut bien qu’y vivent, ces gens-là !

La thématique, importée avec le projet, reste bien évidemment la préservation de l’environnement. On peut le dire avec des petites fleurs, des sourires, du ludique, des zoulies couleurs. Lors, nous avons délibérément choisi de ne pas employer la politique de l’autruche.
8 projets sont présentés par KOLLECTIV’MODE, voici l’élu.

/ / /  Le projet : : :  Prière de ne pas donner à manger aux Cool Globes!

« L’homme n’est désormais plus libre de ses mouvements : empêtré dans ses actions, contradictions et/ou prises de décisions menées en dépit du bon sens.
Petit à petit, oubliant toute sagesse, toute logique (de survie, au moins !) l’Homme a recouvert la surface de la planète de bitume, bétonné notre quotidien à des fins commerciales – industrialisation, extension des villes, développement des outils de communication et transports, Rainforest, etc… – et logiquement fini par s’asphyxier en retour, pris à son propre piège ! ».

Florence ROUGNY Graphiste / Designer protéiforme

Graphiste, de formation traditionnelle en expression visuelle et communication, elle intègre en 1992 le circuit professionnel en agence. Elle met sa vision artistique au service de multiples clients issus de tous horizons – culturel, associatif, institutionnel et multimédia – elle continue à gratter la toile, tordre le fer et échanger avec les muses de tous ordres, de toutes confessions créatrices. Jonglant indifféremment entre affiches, plaquettes, chartes graphiques, signalétique, et identité visuelle (de ses multiples intervenants) – Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Euromed Marseille Ecole de Management, CEA Cadarache, Université Aix-Marseille, DRAC PACA ou HARIBO – son neurone baladeur de création rapprochée continue néanmoins à œuvrer, grappiller de l’espace et faire des siennes. L’appétence au beau fixe, elle aborde également l’édition d’ouvrage d’Art, et tutoie les cils ténus de la reconnaissance en l’année 2001 (Une réalisation sur l’Architecte Fernand Pouillon lui vaut de recevoir le prix du meilleur ouvrage d’Architecture).